[La Vie]: Le Métro, Les Gens et Mon Gros Bidon

J’ai un rapport compliqué aux transports en commun. J’adore Paris pour son métro, si facile, si pratique pour traverser la ville d’un bout à l’autre en peu de temps. Je déteste sa saleté, son manque de ponctualité, et surtout, l’incivilité des gens. Enceinte, c’est pire. VRAIMENT. Parce qu’à 3 mois, personne ne voit qu’on est enceinte et que forcément tout le monde nous regarde de travers si on ose demander une place. Parce que quand ça commence à se voir, tout le monde (ou presque) nous évite du regard pour ne pas devoir nous laisser une place. J’ai donc décidé de manière totalement caricaturale (parce que je le peux et que j’écris ce que je veux !) de classer les gens auxquels je suis confrontée lors de mes déplacements. Notez que c’est valable aussi pour les caisses dites prioritaires, qui n’ont souvent de prioritaires que le nom !Les vieux

Source: commeaucinema.com

Source: commeaucinema.com

Ma cible principale. La loi de l’emmerdement maximal, ou Groland, c’est au choix. De base, je suis un chouilla gérontophobe. La vieillesse me fait peur, je trouve que les vieux sont souvent aigris, méchants et sentent mauvais. Bref, c’est ma phobie, au même titre que les papillons, mais je m’égare. Il faut savoir que le vieux pense que son âge lui donne un droit d’ordre quasi-divin. Limite, il nous sortirait qu’il guérit des écrouelles. Le vieux pense qu’il est supérieur à l’handicapé ou à la femme enceinte parce qu’il est vieux. C’est d’ailleurs encore pire si c’est une vieille. Elle a eu potentiellement des enfants et « de son temps, ce n’était pas comme ça ». J’avoue que je ne boude pas mon plaisir quand une vieille ne peut pas me passer devant à la caisse prioritaire.

Les jeunes de banlieue

Source: ecranlarge.com

Source: ecranlarge.com

N’étant pas forcément familière outre mesure avec notre jeunesse d’au-delà du périphérique, je n’étais pas au courant que la vision de la mère était assez sacralisée parmi notre jeunesse française. Toujours est-il que les premières personnes à se lever pour moi dans le métro, à m’aider avec la poussette, à me proposer de porter mes courses (si, si!), ce sont les jeunes dits « kaira ». Ouais, prend-toi ça dans les dents, vilain préjugé teinté d’un soupçon de racisme. Le jeune de banlieue, il peut avoir un jogging Lacoste et une casquette à l’envers et te vouvoyer, se lever spontanément et tout gentiment. Ouaich je kiffe t’as vu. 

Le jeune cadre dynamique

source: desencyclopedie.wikia.com

source: desencyclopedie.wikia.com

Avec lui, c’est du 50-50. J’en ai déduis qu’il y avait globalement 2 cas de figure: le célibataire qui n’a pas de copine/femme/sœur enceinte et qui de facto, s’en tape de te laisser la place. C’est d’ailleurs celui qui a le regard le plus fuyant dans le métro. Et celui qui a une femme potentiellement enceinte, voire des enfants en bas âge et qui te regarde l’œil plein de tendresse en te laissant sa place. Voire se bouge pour que tu passes en premier chez Monsieur Bricolage, oui c’est du vécu. Cela devient un peu plus freaky quand celui-là même te fait un plan drague alors que tu es clairement enceinte jusqu’aux yeux. Oui c’est du vécu aussi.

La mère de famille

Source: Pure People

Source: Pure People

Celle qui a des enfants en bas âge. C’est assez simple en fait pour elle. Soit elle est avec ses moutards et se considère prioritaire sur toi qui n’est au final « que » enceinte. Soit elle est seule, et te regarde avec un œil rempli de pitié ambiance « tu ne sais pas ce qui t’attend », et engage la conversation pour connaître ton terme, le sexe, ta maternité pour finir par te raconter son épisio et sa révision utérine. 

Vous l’aurez compris, entre tout ce petit monde, j’essaie tant bien que mal d’avoir ma place dans le métro, sans en abuser (traduire surtout le soir quand je rentre du bureau). Dans mon « malheur », j’ai la chance d’habiter à une distance très raisonnable de mon lieu de travail, et d’avoir une grossesse qui se passe bien. Toutefois, caricatures et stéréotypes qui composent cet article mis à part, je crois qu’il manque réellement un part d’éducation sur le sujet. Peut-être que si nous apprenons toutes et tous à nos enfants qu’une femme enceinte n’est pas une personne malade mais qu’elle a le droit d’être plus fatiguée, nous trouverons, sur les banquettes des métros en 2034, beaucoup plus de jeunes cadres dynamiques qui se lèveront en nous cédant la place tout en souriant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 réflexions sur “[La Vie]: Le Métro, Les Gens et Mon Gros Bidon

  1. Lol j’adore.. J’avoue que les jeunes de quartiers là dessus une mère s’est sacré, je sais par rapport à mes cousins qui vivent malheureusement dans une cité très connu de Paris, car leur Maman est décédée quand ils étaient tout petit (la soeur de ma Maman) et c’est donc leur Papa qui vivait là bas qui les a receuilli.. Et depuis ce temps leur vision de la famille est très juste. Qui ‘laurait cru !!!
    Sinon par chez moi il n’y a pas de métro, je n’ai pas connu ça, mais enceinte de ma 2e, je suis partie un week end à Barcelone, et je prenais souvent le métro, personne ne m’a laissé sa place, j’ai même fait une baisse de tension tellement j’étais mal.

  2. Hé ben le jeune ado wesh wesh est le seul dans la ligne 4 a m’avoir spontanément laissé sa place!
    La vieille m’a filé des coups dans le bide en se demandant « ce qu’elle fait là dans son état » compliment que j’aurais pu lui retourner et le cadre sup a hypnotisé sa partie de solitaire (Candie Crush n’existait pas encore) pour ne pas me voir.
    Il manque la modeuse nullipare qui te regarde sans comprendre. Le must de la débilité autocentrée.

  3. J’adore ton billet! Et je plussoie sur certains clichés…. au point que je m’en permet un autre: dans le Nord, les gens sont + attentionnés qu’à Paris, c’est déstabilisant pour une parisienne!

  4. ici en Espagne j’ai remarqué que c’était surtout les vieux qui laissaient la place ! Mais j’ai l’impression que c’est plus simple en Espagne d’avoir une place dans le métro !

  5. Même chose en Angleterre,c’est les vieux messieurs tous décrépis qui laissent leur place. C’est gênant, j’ai toujours l’impression qu’ils vont s’écrouler devant moi. Il y en a même un qui a tenu à porter la poussette, j’ai cru qu’il allait me faire un arrêt cardiaque!
    Mais le pire, c’est ceux qui te laissent la place, alors que tu n’es plus enceinte! ( et c’est du vécu aussi)

  6. J’étais surprise, enceinte de Choupette, de voir que les seuls qui me laissaient la place dans le métro étaient des hommes, et des jeunes ado wesh wesh comme dirait notre chère Laura 🙂

  7. Ton billet m’a fait sourire, il m’a rappelé quelques souvenirs !
    Ici, pas de métro (ouf !) et les gens sont bien plus civilisés (sur ce sujet) qu’en France.

  8. J’adore! C’est fou comme toute ta réflexion se rapproche de ce que j’ai pu ressentir lorsque j’étais enceinte…J’habite Nice et crois moi, les vieux ce n’est pas ce qui manque et ils ne sont pas plus civilisés qu’à Paris…Alors, j’évitais un maximum – pour ne pas être confrontée à ce genre de situation plus qu’agaçante – de ne pas prendre les transports en commun et me déplaçais un maximum à pieds (bon j’avoue pas en fin de grossesse…). Et oui, Nice c’est une petite ville comparée à Paris alors quand on habite près du centre on a la possibilité de ne pas se mêler à cette foule!

  9. J’ai aussi quelques anecdotes du genre… je n’étais pas enceinte ce jour là, mais très malade ; j’ai fini par faire un malaise dans le tram : le couple de vieux assis en face de moi, d’un air dégoûté, est tout simplement parti s’asseoir plus loin. Pas mal de monde me regardait mais détournait le regard lorsque je demandais de l’aide.
    Et qui s’est finalement décidé à me venir en aide ? Un groupe d’ouvriers immigrés qui travaillait sur le chantier de l’arrêt suivant. L’un d’entre eux m’a même ramenée jusque chez moi et s’est assuré que ma mère n’avait besoin de rien (il était prêt à partir me chercher des médicaments pour pas que ma mère y aille en me laissant seule).
    Ton article a bien raison sur le fait que les plus civilisés ne sont pas ceux que l’on croit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s